Rixke Rail’s Archives

Accueil > Le Rail > A l’étranger > Locomotives du monde entier > Sovietskaya Zeleznaya Doroga - Série F.

Sovietskaya Zeleznaya Doroga - Série F.

lundi 23 janvier 2012, par rixke

Toutes les versions de cet article : [français] [Nederlands]

En 1959-60, l’industrie française a livré 50 locomotives au ministère des Transports de l’U.R.S.S. Ces machines, désignées « F » pour Franciya (France), assurent un excellent service sur la section est du Transsibérien, électrifiée en monophasé. La commande se divisait comme suit : 30 locomotives à marchandises, F 01 à 30, pouvant fonctionner en unités multiples ; 10 locomotives mixtes, FR 01 à 10, identiques aux précédentes, mais dotées du freinage électrique à récupération (« R » pour Rekuperatsha) ; 10 locomotives à voyageurs, FP 01 à 10 (« P » pour Passajirs), non équipées du couplage en unités multiples.

Locomotive F 20, du type à marchandises, remorquant néanmoins un train lourd de voyageurs sur le parcours Paveletz - Ojerelie. A noter le gabarit des voitures (haut, toit : 4,350 m : largeur caisse : 3,106 m ; longueur : 23,600 m ; 51 t).

Pour les essais de mise au point sur voie SNCF, ces locomotives ont été établies au gabarit UIC, moins généreux que le gabarit russe, en hauteur surtout. Pour qu’elles puissent fonctionner par des températures allant de -50 à +40° C, il a fallu remonter dans la caisse la presque totalité de l’équipement pneumatique. De ce fait, la caisse a été sensiblement allongée. Les parties mécaniques sont inspirées de celles des CC 7100 SNCF. Les bogies, à charpente tubulaire soudée, sont liés à la caisse par deux pivots oscillants à rappels élastiques. Ces pivots réalisent la suspension secondaire par conjugaison avec des ressorts en hélice et des patins glissants. La suspension primaire combine ressorts en hélice et ressorts à lames ; les boîtes d’essieux à rouleaux sont liées au châssis de bogie par des biellettes radiales. Les moteurs sont suspendus par le nez sur les locomotives mixtes et à marchandises ; ils sont entièrement suspendus sur les locomotives à voyageurs. L’empattement d’un bogie est de 4,845 m sur les machines à voyageurs et de 4,670 m sur les autres. Les locomotives mixtes et à marchandises sont lestées au moyen de deux plaques de tôle épaisse soudées aux flancs de caisse. La toiture, entièrement démontable entre les cloisons de cabines, comporte cinq lanterneaux. Les deux extrêmes servent de base aux caissons-supports des pantos, exigés par la grande hauteur de pose de la caténaire russe ; ils supportent en outre les ventilateurs des moteurs de traction. Des « miofiltres » pour les prises d’air sont installés dans les longs-pans. En hiver, les prises d’air extérieures sont fermées et l’air nécessaire à la ventilation est prélevé à l’intérieur de la caisse. Des résistances chauffantes sont prévues dans les circuits de ventilation, de telle façon que les moteurs, fonctionnant alors en circuit fermé, assurent leur propre réchauffage. Les trois versions de la série F sont dotées de redresseurs à ignitrons et du frein Westinghouse à air comprimé. A noter quelques particularités propres au matériel soviétique : isolation des cabines de conduite, climatisées par laine de verre dans les parois ; glaces frontales doubles ; conduite à droite ; sablières montées dans la caisse avec ouverture dans la toiture ; équipement de répétition continué de la signalisation automatique dite « auto-stop » ; attelage automatique SA3, du type Willison. Au cours des essais en France, la locomotive F 01 a remorqué un train de 2 500 t !

Locomotive FP 05, du type à voyageurs.

CARACTERISTIQUES PRINCIPALES (entre parenthèses, celles des FP).

  • Type : CoCo ;
  • écartement : 1,524 m ;
  • constructeurs, partie électrique : Le Matériel de Traction Electrique (SFAC, Jeumont, Schneider-Westinghouse) et Alsthom ;
  • partie mécanique : Alsthom et SFAC (Société des Forges et Ateliers du Creusot) ;
  • tension : 25 000 V alternatif 50 Hz ;
  • puissance unihoraire : 4 636 kW, soit 6 300 ch ;
  • vitesse max. : 100 km/h (160) ;
  • poids en service : 138 t (131) ;
  • charge par essieu : 23 t (21) ;
  • diamètre roues : 1,250 m (1,220) ;
  • longueur totale, entre axes attelage aut. : 23,060 m ;
  • longueur caisse : 20,932m ;
  • largeur caisse : 2,968 m ;
  • haut. toit : 3,683 m ;
  • haut. caissons-supports pantos : 4,280 m ;
  • haut, pantos baissés : 4,920 m.
Série F des SZD
Série FP des SZD

Source : Le Rail, août 1971